Le Portrait

Mon esprit qui saute à l’élastique est retenu par mon esprit,
Disait-elle au terme d’une planante maïeutique,
Le portrait était réussi, les yeux un peu trop écartés, les yeux doux.

Mais les épis de cheveux sauvages, la commissure des lèvres recourbées !

Les lèvres étaient une belle chose sur mon visage absorbé par le café blanc.
Voyage à travers la fenêtre dans les souvenirs de l’après-midi,
La gymnastique amoureuse avant d’être sorti.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s