SMS III

I.

À vendre pour pièce : une belle gueule, un coeur sans façon, un corps de fête, des mains qui vibrent, des pieds qui dansent, un sexe libre, l’ambiguïté d’un jésuite, l’identité d’une rame de métro, l’avanie d’une cave de basse.

Ou à échanger contre : un départ, une solitude consistante, une femme mûre.

II.

Quand je suis dans la transparence du papier d’actualité –
Mon regard disparu,
Ma mémoire malléable,
Mon visage invisible,
La répétition matinale dans cette typographie comestible.

III.

Nous étions la fragile image de nos tâches divines.
Tu me rendais les mains mâles, la voix virile, la vue fine,

(Je prenais soin de toi comme d’un deuxième visage)

Tu avais la jambe faune, le réveil fauve, la dent requinne,
Nous étions seuls à l’autre comme la langue des signes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s